Poster mis à jour julio 2016

Abbey Road, le terrain londonien des Beatles

Le passage piéton le plus célèbre du monde : Abbey Road. Qui, dans un moment d’oisiveté / d’ivresse, n’a pas essayé de copier cette photo avec ses amis, de façon plus ou moins réussie ou, disons, grotesque ?

C’est incroyable que six lignes blanches peintes sur le bitume puissent avoir autant de signification. Ce sont ces quatre fous aux drôles de coiffures qui sont un jour partis de Liverpool pour venir jouer dans le coin, que nous leur devons. Ceux qui se sont donnés un nom d’insecte. Oui, oui, les Beatles.

Qui ne connaît pas Abbey Road ? Si non, ne le dîtes pas trop fort, cela pourrait être presque considéré comme une hérésie contre l’histoire de la culture moderne. De toutes façons, nous allons le résumer rapidement pour que même vous, qui semblez avoir vécu en marge de la musique, le connaissiez.

Allez, écoutez cela pendant que vous continuez de lire…

Qu’est-ce qu’Abbey Road, et pourquoi est-ce si célèbre ?

Ce passage zébré de la ville de Londres est devenu célèbre le 8 août 1969 lorsque quatre gamins – Paul McCartney, John Lennon, George Harrison et Ringo Starr, curieusement – l’ont traversé pendant dix minutes à l’occasion d’une séance photo pour la couverture de leur disque à venir.

Un disque homonyme, voilà. Abbey Road est le titre du dernier disque des Beatles ensemble, c’est pour cela que l’on a décidé que la photo de la pochette d’album serait à cet endroit là. Et le photographe, bénie soit la photographie analogique, n’a eu à faire que six tirages papier.

Heureusement, puisque la police a interrompu la circulation seulement pendant ces dix minutes , tout s’est bien passé. D’ailleurs, la femme de Paul (Linda McCartney) en a profité pour prendre ses propres photos et faire une sorte de making off de la séance.

Le passage piéton d’Abbey Road se trouve dans la même rue que la maison de disques avec laquelle ils cesseront de travailler après l’apparition du disco. Et les voilà traversant la chaussée en s’éloignant de ce label, une manière d’adresser des adieux symboliques.

“This London zebra crossing is non castle or cathedral but, thanks to the Beatles and a 10-minute photoshoot one August morning in 1969, it has just as strong a claim as any to be seen as part of our heritage.” John Penrose, Ministre du Tourisme, lorsque le passage fut déclaré Lieu d’Importance Nationale.

Traduction : “Ce passage piéton n’est pas un château ou une cathédrale, mais grâce aux Beatles et une séance photo de 10 minutes un matin d’août 1969, il est tout à fait légitime de le considérer comme élément de notre patrimoine.” Il n’a pas tort.

Il n’y a pas de moyen d’évaluer le nombre de personnes venant se photographier à cet endroit évidemment, mais il semblerait que le chiffre tourne autour de 150,000 personnes . Et celles qui s’égarent à l’arrivée, incertaines.

Comment se rendre au passage piéton d’Abbey Road ?

Il est vrai que ce n’est pas facile. Pourquoi pas facile ? Curieusement, la station de métro (ouverte en 2012) qui porte le même nom se trouve à une dizaine de kilomètres non négligeables vers l’Est, dans le borough de West Ham. Donc non, ne vous fiez pas au plan du métro parce que c’est la déviation assurée.

Pour arriver à l’endroit où les Beatles sont devenus aussi célèbres en une fraction de secondes, il faut s’arrêter dans le quartier de Camden. Concrètement, c’est à l’arrêt de St. John’s Wood sur la Jubilee Line (la ligne grise). Ensuite, vous descendez Groove End Road et vous arrivez tout de suite à un croisement où se trouve le passage piéton. 300 mètres au maximum.

Vous pouvez déjà traverser et prendre la fameuse photo. Il y a un petit monolithe d’où on obtient l’angle exact sous lequel Iain Macmillan a capturé l’image.

Que faire au passage zébré d’Abbey Road

Il faut le voir, c’est évident. Au croisement on prend la photo . Si vous êtes quatre, quelqu’un vous prend, et si en plus vous avez du cran, celui qui se met à la place de Paul McCartney (en troisième) peut rappeler qu’il était pieds nus, en faisant de même.

De plus, dans la rue se trouvent les Abbey Road Studios, où le disque a été enregistré. La façade de l’édifice est couverte de gribouillis en permanence, tout ce que les fans ont voulu écrire, puis est repeinte régulièrement, tous les huit mois. Aucun moyen de voir le bâtiment tout propre, alors si vous voulez, profitez et exposez votre créativité.

Si vous voulez alimenter un peu plus votre fanatisme pour le groupe britannique, sachez autre chose : si, au lieu d’aller à Abbey Road vous descendez plus bas par Groove End et au croisement vous prenez Circus Rd, vous arriverez à Cavendish Avenue.

Pourquoi découvrir cet endroit ? Facile : le numéro sept de cette avenue appartient au bassiste archi connu du groupe, Sir Paul McCartney. Peu sont au courant, alors prenez une bonne photo et les bonnes infos que vous puissiez vous vanter auprès d’autres fans.

Voilà le plan du mini-chemin au complet :

Il n’y a pas beaucoup plus à ajouter sur cet endroit emblématique de l’histoire de la musique moderne, devenu un point de pèlerinage obligatoire pour tout adepte des Beatles. C’est un bon moment à passer, vraiment, pour que vous découvriez le quartier de Camden aussi. Ravissant et pas loin.

Mais, comme Michael Ende dirait, “cela est une autre histoire, qui sera contée une autre fois”.

Si vous voulez ajouter quelque chose en plus sur Abbey Road; une photo, votre expérience ou ce que vous avez envie de commenter à propos du passage piéton le plus célèbre du monde, faites-le dans les commentaires, n’ayez pas peur.

Et si vous voulez diffuser l’info, vous pouvez la partager sur les réseaux sociaux, qui servent à cela. N’oubliez pas de cliquer sur “J’aime” sur Facebook !