Poster mis à jour diciembre 2017

Arrêt Maladie au Royaume-Uni: Guide 2018

arret maladie royaume uni

Si pendant votre travail au Royaume-Uni, que vous tombez malade ou que vous vous fracturez un os, ou toute autre vicissitude de la vie qui vous empêche de quitter votre domicile, demandez un arrêt maladie de quelques jours. En France, nous savons que nous pouvons demander un arrêt maladie sans trop de problème, le médecin généraliste traite lui-même ce genre de chose. Mais comment faisons-nous pour demander un arrêt maladie au Royaume-Uni?

Vous avez obtenu du travail au Royaume-Uni et nous savons que vous en êtes heureux, trouver du travail est pas aussi difficile qu’en France, en plus, vous apprenez aussi à connaître une autre culture et une autre façon de faire les choses. Très probablement, vous serez en train de gagner plus d’argent que dans votre pays pour un poste de travail similaire. Mais soudain, il se passe quelque chose, et vous devez prendre un arrêt maladie.

Dans ce post, nous parlons de l’arrêt maladie au Royaume-Uni, de vos droits sur les congés maladie et de ce qui se passe avec les jours que “vous avez perdu”.

Au Sujet de l’Arrêt Maladie au Royaume-Uni

Arrêt Maladie et GPComment faisons-nous en Grande-Bretagne avec l’arrêt maladie? Parce que cela peut t’arriver à n’importe quel moment. Nous allons essayer d’expliquer ici, de façon détaillé, les droits d’un travailleur quand il souffre d’une maladie ou blessure.

D’abord, nous parlerons du sick leave, l’arrêt maladie classiques et typiques. Votre médecin généraliste (GP, acronyme de celui-ci au Royaume-Uni) doit vous fournir un compte rendu qui explique exactement quelle maladie ou blessure vous avez et qui vous rend incapable pour travailler. Ici, j’explique comment s’inscrire auprès d’un GP.

Ce document, appelé fit note, est seulement nécessaire si votre arrêt maladie est supérieur à 7 jours, bien que certaines entreprises le demandent à partir du troisième ou quatrième jour de congé maladie. Attention: selon le centre de votre GP, des frais peuvent vous être facturés pour une demande avant le septième jour d’arrêt.

Attention à une autre particularité: si vous êtes sur le point de prendre quelques jours de congé ou si quelque chose vous arrive pendant ces jours de congé, vous pouvez demander un sick leave (même si c’est quelques chose hors du travail, ils pourraient être considérés comme arrêt maladie ) et donc ces jours d’arrêt pourraient être considérés comme congé maladie et non jours libres. Bien sûr, vous avez besoin d’une fit note.

Dans les fit note, vous trouverez une phrase qui est clé. Il se peut qu’il mette: “not fit for work” o “maybe fit for work”( “pas apte pour travailler” ou “peut-être apte pour travailler”, pour une traduction rapide).

Si votre cas est le deuxième, la meilleure chose est de parler à votre patron, dès que possible, pour voir quand vous pouvez retourner au travail le plus tôt possible. Si nécessaire, négocier certains changements dans le calendrier ou tâches jusqu’à ce que vous soyez à nouveau à 100%.

Parfois, les employeurs délivrent aussi un document à leurs travailleurs pour certifier qu’ils ont bien été en arrêt maladie pendant plus de sept jours et qu’ils ont, dorénavant, rejoint leur poste.

Si le congé maladie dure plus de quatre semaines, nous parlons d’un congé maladie de longue durée ou, en anglais, long-term sickness.

Arrêt Maladie, Congé-fit note

Droits au Travail lors d’un Arrêt Maladie

Les jours de travail lors de l’absence ne comptent évidemment pas dans la somme des jours libres que le travailleur peut demander.

En contrepartie, l’employeur peut décider de licencier le travailleur, mais avant ça, il doit considérer deux facteurs si il ne veut pas être impliqué dans un imbroglio juridique au cas où le travailleur le poursuit en justice.

  1. D’abord, il doit voir si le travailleur peut revenir au poste en lui concédant quelques modifications (horaires, tâches, responsabilités mineures, etc.)
  2. Ensuite, il doit négocier aussi  avec le travailleur s’il peut revenir à son poste une fois la maladie ou la blessure terminée.

Si le patron ne le fait pas tout ça et vous licencie, vous pouvez alors, aller devant l’Employment Tribunal,, pour cause de litige sur vos droits au travail. Mais avant tout, vous devrez parler avec le Advisory, Conciliation and Arbitration Service (ACAS).

Si vous atteignez ce point, attention, n’oubliez pas de faire votre réclamation dans un délai maximum de trois mois. Si cela vous arrive, le cas ne sera plus valide… tout prescrit à un moment donné.

Un autre concept important: le Statutory Sick Pay (SSP). C’est l’argent que le travailleur percevra pendant l’arrêt maladie, qui ne viendra pas de l’entreprise mais plutôt de l’Etat.

Ce salaire est reçu pour un maximum de 28 semaines (environ 7 mois), et tourne au environ de £380 par mois, à savoir £88’45 par semaine. C’est très peu, mais c’est comme ça qu’ils empêchent les gens de profiter des arrêts maladie “imaginaire”.

Attention, pour recevoir cette prestation, il y a une exigence indispensable à savoir. Vous devez gagnez au moins £112 par semaine dans votre poste de travail. Si vous gagnez moins, vous n’aurez pas le droit de le demander.

Bien sûr, tantôt si vous arrivez au salaire demandé comme si vous n’arrivez pas, vous pouvez vous accueillir à diverses exemptions et subventions du gouvernement pour payer vos factures, comme l’Income Support, le Housing Benefit ou les Council Tax Reductions.

Arrêt Maladie CADPour savoir comment faire la demande pour ces prestations, vous devez demander au Citizen Advice Bureau. Là, ils vous diront exactement les exigences de chacunes des prestations et ils vous les expliqueront en détail.

Un autre point positif: dans certaines entreprises (pas toutes), vous avez ce qu’on appelle le Contractual Sick Pay, qui est négocié avec les employés et qui ne peut jamais être inférieur au SSP.

Grâce à cet accord, certains travailleurs peuvent percevoir leur salaire complet pendant les  périodes de congé maladie. C’est peu courant et habituellement la prestation sera moindre. Gardez à l’esprit que les chaînes de restauration rapide ou similaires, où il y a des travailleurs peu qualifiés, n’ont pas cet avantage.

Qu’Arrive-t-il avec les Jours de Vacances pendant l’Arrêt Maladie?

Eh bien, deux cas peuvent se produire:

  • Arrêt MaladieVous conservez vos jours libres “perdues” pendant l’arrêt maladie, pouvant eux être accumulés pour l’année prochaine. Peu importe la durée du congé maladie. Dans ce cas, vous pouvez demander la prestation auprès du SSP, si les conditions sont remplies.
  • Sinon, après conclure un accord avec l’entreprise, les jours peuvent être rémunérés économiquement par l’entreprise. Dans ce cas, les jours seraient comptaient comme des jours libres.

Enfin, le dur moment du retour au travail arrive. Si ce qui vous a causé l’arrêt maladie et que par malchance il vous à laissait des séquelles (invalidité partielle), même si elle est minime, l’employeur devra adapter le travail aux nouvelles circonstances. Espérons, cela dit, ne jamais se retrouver dans cette situation.

Gardez à l’esprit, les entreprises contrôlent tous les jours où vous êtes absent afin qu’aucun travailleur ne profite des sick day pour prendre des lundi ou des vendredi gratuitement et donc abuser de ce droit. Utiliser cette ruse peut vous couter très cher et être licencié sur le coup. N’essayer pas d’être plus intelligent que le patron…

Voila, tout ce que vous devez savoir sur le fait d’être malade au travail en Grande-Bretagne et d’avoir besoin d’un arrêt maladie. Si quelqu’un a été dans cette situation et veut partager avec nous son expérience, écrivez un commentaire, et n’hésitez pas, donnez ‘Like’ sur Facebook si cela vous a été utile 🙂