Poster mis à jour julio 2016

Se déplacer à Londres en Bus

déplacer à Londres en Bus

Se déplacer à Londres à pied est une option plutôt déconseillée si nous souhaitons garder nos chaussures en bon état. Les distances sont assez importantes et la taille de la ville n’invite pas vraiment à se promener autant qu’à la visiter en quatre roues. Il existe plusieurs options pour découvrir la capitale Britannique, dont les transports en commun. Mais pour ceux qui refusent de fuir la lumière du soleil en utilisant le métro, il y aura toujours l’un des transports emblématique de la ville: le bus rouge à deux étages.

Parce que son utilisation va bien au-delà de servir d’image pour les fameuses cartes postales, Londres dispose d’un réseau de près de 400 lignes couvrant 15.000 arrêts; ce qui ne facilite pas vraiment l’orientation et ne nous encourage pas à l’utiliser. En cliquant ici tu pourras accéder à un plan regroupant toutes les lignes du centre-ville. Un vrai charabia pas vrai ?

Pour t’éviter de devenir fou, nous proposons un bref guide pour apprendre à se déplacer en bus à Londres.

Pour commencer, nous allons recueillir des informations utiles, afin que, lorsque tu regardes les différents arrêts trouvés autour de la ville, tu n’aies pas l’impression d’essayer de décrypter un hiéroglyphe Égyptien.

Il est important de savoir que chaque arrêt a son poteau d’information correspondant. Chacun est signalé par un panneau rouge avec une lettre. Ceci, combiné avec le nom indiqué un peu plus bas, est le moyen d’identifier cet arrêt. Suivi du nom, un certain nombre d’adresses qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne mentionnent pas les destinations finales, mais les centres d’intérêt ou les endroits les plus connus par lesquels passe cette ligne. C’est aussi un moyen de vérifier que tu es dans la bonne direction.

Les numéros des arrêts correspondent, logiquement, aux différentes voies qu’ils desservent. Tu peux trouver différents types de lignes :

  • De couleur blanche: ne fonctionnent que pendant la journée.
  • De couleur bleue: marquée de la lettre N, ils ne fonctionnent que la nuit.
  • 24h Tour: comme tu peux t’en douter, ils circulent 24h.

Si cet arrêt a également un abribus (ils ne l’ont pas tous), tu pourras t’aider de la carte pour retrouver ton chemin, si tu es perdu. Le tableau t’indique les différentes lignes qui rejoignent les différentes stations et à la fin de chaque ligne, se trouve un numéro, afin que tu puisses t’y retrouver. Le seul problème de ce graphique, c’est qu’il ne précise pas les arrêts que tu peux prendre pour cette ligne, mais, dans le tableau que tu trouveras en bas du graphique, chaque station te donne le trajet et les lettres des arrêts. 

Autre fait intéressant que tu dois prendre en compte, il y a deux types d’arrêts de bus :

  • Abribus avec un fond blanc et cercle rouge: ici, les bus s’arrêtent systématiquement.
  • Abribus avec un fond rouge et cercle blanc: tu dois faire un signe de la main au chauffeur si tu veux qu’il s’arrête.

Donc nous savons qu’ici, la carte de transport utilisée s’appelle l’Oyster Card, et est très avantageuse pour ceux qui prendront le bus régulièrement.

Allons plus loin dans les explications. Il y a un certain nombre de lignes comme la L9 et L15 qui desservent certains des endroits les plus attrayants de Londres. Toutefois, si tu viens d’arriver dans la ville et que tu veux faire une visite générale, sans pour autant t’inscrire à une de ces découvertes touristiques qui te coûtent un bras, nous avons ici plusieurs alternatives, pour lesquelles il ne te faudra qu’un simple ticket.

La ligne 159 qui circule de la station de train de Paddington à Streatham Station et vice-versa est idéale pour ta visite. Un de ses premiers arrêts, Marble Arch, se trouve à côté de Hyde Park, donc tu as déjà une partie importante de Londres. Elle parcourt ensuite Oxford St qui est sans doute la plus célèbre rue commerçante de la capitale Britannique.

Elle traverse ensuite Regent St pour arriver au Times Square Londonien: Piccadilly Circus, qui permet de rapidement rejoindre la célèbre place de Trafalgar Square. Après avoir visité une série de bâtiments institutionnels tels que le Ministère de la Défense, entre autres, le bus arrive à la place du Parlement de laquelle on peut voir l’abbaye de Westminster.

En te dirigeant vers la Tamise, tu pourras voir l’imposant Big Ben et, un peu plus loin, se trouve le pont de Westminster, ainsi qu’à sa droite la fameuse grande roue connue sous le nom de London Eye. En résumé, un périple qui permet de ne presque rien oublier et de découvrir Londres à un prix dérisoire (1,40 livres avec l’Oyster Card).

Autre exemple utile, la L15 (mentionnée plus haut) qui, au départ de la Tour de Londres, nous permet de nous rapprocher des endroits importants de la ville tels que la Tate Modern ou encore la Cathédrale de Saint Paul. L’arrêt Alwich de cette même ligne s’arrête très près de Covent Garden et du London Transport Museum.

Autre bus à retenir, le L52 qui peut conduire les accros du shopping jusqu’aux fameux magasins Harrods, ainsi que le Royal Albert Hall, Kensington Palace et Notting Hill, entre autres. Un chemin très cinématographique.


Allons, celui qui ne se déplace pas en autobus à Londres n’en a pas envie. Si tu appliques et suis au pied de la lettre tous ces conseils, tu connaîtras cette ville beaucoup mieux que n’importe quel touriste accroché à son guide.