Poster mis à jour julio 2016

Travailler comme infirmière en Angleterre

infirmiere angleterre

L’Angleterre est un pays qui recrute pour les infirmières.

Les professionnels de la santé français ont une bonne réputation, d’autant plus que le manque de personnel dans les hôpitaux et centres de santé en Angleterre provoque une augmentation de la demande pour les infirmières françaises au Royaume-Uni.

J’ai donc demandé à mon ami Javier, qui est infirmier au Royaume-Uni, de me dire comment il a réussi à conquérir la terre du thé et des biscuits. J’ai ainsi pu rédiger cet article compilant les astuces les plus élémentaires pour tous les infirmières et infirmiers français qui penseraient à venir ici.

Voici les 6 étapes essentielles pour devenir une infirmière en Angleterre:

1- Check-in NMC

Le Conseil national des sages-femmes (NMC, pour Nursing & Midwifery Council) est la version anglaise de l’Ordre National des Infirmiers. L’octroi d’une licence par cet organe public est essentiel pour travailler en tant qu’infirmière dans les hôpitaux anglais. Avant de commencer à envoyer des CV à tire-larigot, il vaut mieux avoir au moins commencé le processus d’octroi de licence.

Pour vous inscrire au NMC, vous devez commencer par demander un Application Form. Pour ce faire, vous devez vous rendre sur le site du NMC et remplir le formulaire en ligne. Une fois celui-ci rempli et envoyé, le processus sera enclenché. Ensuite, il vous faudra simplement attendre une dizaine de jours (selon les cas) et vous recevrez à la maison les documents que vous avez à remplir, ainsi que la liste des justificatifs que vous avez à joindre.

Vous devez remplir intégralement le formulaire de demande du NMC et suivre les instructions à la lettre. Si c’est la première fois que vous effectuez cette démarche, et que vous avez des questions sur ce formulaire,vous trouverez sur cette page (en espagnol) une explication en détail pour vous aider à remplir les sections les plus compliquées. Par exemple, il y a une partie qui doit être remplie par le médecin de famille, ainsi qu’une autre qui doit être remplie par l’école d’infirmière, avec leurs cachets et signatures.

Avec ce document, il vous faudra également envoyer les documents suivants :

  • Photocopie de votre carte d’identité / passeport
  • Photocopie du diplôme d’infirmière et traduction assermentée
  • Casier judiciaire original et traduction assermentée
  • Certificat de naissance (version multilingue).
  • Une lettre de recommandation

Il est très important de clarifier les doutes sur le sens de “traduction assermentée”. Cela signifie que la traduction doit être réalisée par un des interprètes judiciaires du ministère des Affaires étrangères (pour trouver leurs contacts, chercher “traducteur assermenté ministère” dans Google). Rappelez-vous que seuls votre diplôme d’infirmière et votre casier judiciaire nécessitent des traductions certifiées.

Quant aux copies certifiées conformes, il existe des moyens gratuits pour obtenir les mêmes documents que les infirmières certifiées, tout en contournant le notaire:

-La validation du passeport peut être faite par la préfecture de police.

-La validation de votre diplôme d’infirmière peut être faite gratuitement par l’Ordre National des Infirmiers en France.

Une fois que vous avez rassemblé tous les documents que le NMC vous a demandés dans l’Application Form (notez que ceci est un guide – cela peut varier selon les exigences spécifiques du NMC), vous devez effectuer un paiement en ligne de 110 livres sterling sur le site du NMC. Il faudra joindre une preuve de paiement à tous les documents que vous enverrez à l’adresse postale qui vous a été fournie. Il faudra environ 4 semaines pour que la demande soit approuvée.

Après le délai d’attente, le NMC vous enverra une autre lettre, où vous devez confirmer que toutes les données enregistrées au moment de l’adhésion sont correctes, et retourner la déclaration signée. A cette étape, vous devez effectuer le paiement de la cotisation annuelle du NMC (environ 100 livres).

Après cela, vous devrez encore attendre environ 10 jours pour recevoir une lettre avec un code PIN. Voilà le numéro magique qui vous permet de travailler comme infirmière en Angleterre.

Veuillez noter que le processus de délivrance de permis peut durer entre 2 et 4 mois, de l’Application Form à la réception du numéro. Vous devez néanmoins être proactif et employer les délais d’attente à examiner la façon d’exercer en Angleterre, et à mettre à jour votre CV.

2. Rédiger un bon CV en anglais.

Il est très important que votre CV ne comporte aucune faute d’orthographe ou de grammaire. Relisez-le bien. Si vous le pouvez, faites-le relire par un anglophone, ou par quelqu’un qui dispose d’un bon vocabulaire technique. Il faut aussi garder à l’esprit que vous aurez à rentrer dans le détail de toutes les fonctions que vous avez assumées durant vos emplois précédents.

Il est également important de connaître les différences entre un CV en français et un CV en anglais. Par exemple, quand vous faites votre CV en anglais, il ne faut pas utiliser de photo d’identité comme cela se fait en France.

Lors de la rédaction d’un CV, nous omettons souvent de mentionner nos compétences ou de montrer que nous avons été en mesure d’acquérir à travers d’autres activités en dehors des soins infirmiers. Par exemple, si vous avez joué au basket quand vous étiez petit(e), vous pouvez rajouter une section appelée «Social activities», dans laquelle vous expliquez que, grâce à ce sport que vous avez pratiqué pendant certaines années, vous avez appris l’esprit d’équipe, la résilience, le dévouement… Autant de compétences transférables qui vous serviront pour votre avenir comme infirmière dans l’hôpital londonien de vos rêves.

Croyez-moi, les recruteurs qui verront votre CV apprécieront !

Enfin, n’oubliez pas de mentionner que vous avez fait vos démarches auprès du NMC, si vous avez déjà un PIN ou si vous êtes en train de l’obtenir.

3. La claque de l’anglais

L’une des questions les plus courantes est de savoir si les hôpitaux donnent des cours d’anglais, si les hôpitaux mettront un traducteur à disposition, ou tout simplement si vous pouvez travailler avec un niveau intermédiaire en anglais. La réponse à toutes ces questions est non. Vous devez avoir un niveau d’anglais acceptable. Il faut pouvoir presque tout commprendre et écrire correctement.

Vous pourriez avoir à écrire toutes sortes de lettres : au GP de vos patients, à l’infirmière locale pour les services de soins palliatifs… Ces lettres officielles doivent être correctes. En outre, l’une des activités quotidiennes d’une infirmière au Royaume-Uni est de répondre au téléphone à des gens aux accents très différents, de parler à la famille du patient, de communiquer avec les médecins … Venir avec un anglais de base est très difficile.

Si c’est de vocabulaire technique dont vous avez besoin, il y a des livres qui peuvent vous aider. L’un des meilleurs, non seulement pour connaître le vocabulaire technique, mais également pour se familiariser aux techniques et procédures des soins infirmiers de la NHS en Angleterre, est le Royal Marsden Manual. C’est un ouvrage de référence utile même lorsque votre anglais est bon. Il convient à tous les infirmiers spécialisés réserver votre spécialité sera servi ainsi que des articles de lecture et des magazines. Je recommande également de regarder des vidéos ou documentaires (de préférence de la BBC) sur les questions de soins infirmiers qui sont pertinents pour apprendre le vocabulaire anglais britannique (Voulez-vous une tasse de thé?).

4. La recherche d’emploi.

Vous pouvez choisir de travailler dans le public ou dans le privé. Il existe plusieurs différences. Tout d’abord, et contrairement à la France, vous serez mieux payé(e) dans le privé. Quand je dis “plus”, c’est beaucoup plus. Deuxièmement, entrer dans le privé est apparemment plus facile si vous avez de l’expérience. Les entretiens d’embauche de la NHS ne sont généralement pas simples. Certains comprennent des examens et des tests compliqués. D’autre part, le secteur privé dispose de moyens et meilleures conditions de travail (à la différence de la France, encore une fois), moins de patients sont pris en charge, et ainsi, on peut bien faire les choses. Bien bien. En troisième lieu, mais non le moindre: si vous choisissez le public, vous ferez l’expérience d’échanges publics français.

Si vous voulez travailler dans le secteur public, vous pouvez postuler sur le site NHS Jobs. Il s’agit du site d’offres d’emploi pour la santé publique anglaise (pas de change ici de l’emploi). Après vous être inscrit(e), vous pourrez consulter régulièrement les offres. Un conseil : ne pas envoyer la même candidature à toutes les offres. Il est important de bien lire les pièces jointes, celles-ci détaillent les prérequis du poste, et de revoir la forme du CV pour mettre en évidence ces prérequis. Notez qu’en Angleterre, on donne beaucoup d’importance à la spécialisation. Essayez de mettre en valeur votre expérience dans un domaine précis.

Vous pouvez trouver un travail “Permanent“, c’est-à-dire une place dans un service particulier, «Bank» où vous comblez les trous de l’emploi du temps des services, ou «bureau» en ayant un contrat à durée indéterminée, mais où vous servez également de réserve en cas de manque de personnel.

Si vous voulez travailler en tant que «banque» de la santé publique, vous devez passer par le NHS Professionals, qui demande généralement une expérience de 6 mois, mais on peut parfois contourner cette règle.

5. Préparer l’entretien d’embauche

Le jour de votre entretien d’embauche peut marquer le point tournant de votre vie. Vous êtes nerveux, vous pensez que vous n’êtes pas prêt, mais vous devez quand même plonger tête la première dans la piscine.

En quoi consiste l’entretien d’embauche?

Tout d’abord, vous aurez à passer un examen de dosage (problèmes de gouttes, calculs de dose, etc). Une fois que vous avez réussi ce test, vous êtes invité à l’entretien.

Pour l’entretien, il est recommandé de vous habiller de manière “décontractée et élégante”, c’est-à-dire pas besoin d’y aller en robe si vous êtes une fille ou en costume si vous êtes un garçon. Cependant, vous devez faire bonne impression sur les enquêteurs. Rappelez-vous: «Il n’y a pas de deuxième chance pour une première impression.”

N’oubliez pas de réviser votre anglais avant l’entretien. Cela pourrait être une bonne idée de s’entraîner quelques jours avant avec un membre de votre famille ou un ami. Par exemple, vous pourriez jouez le rôle de candidat et votre sœur jouerait le recruteur. L’idée est de vous forcer à répondre, de vous faire sortir de votre zone de confort pour le jour de l’entretien, et si vous êtes vraiment tanné, de pouvoir vous consoler en mangeant des frites.

Exemples de questions que l’on peut vous poser à l’entretien :

– Parlez-nous de votre carrière en tant qu’infirmière, pourquoi voulez-vous ce travail et pourquoi pensez-vous être la bonne personne pour ce poste?

– Que feriez-vous pour garder un patient en toute sécurité?

– Comment minimiser le risque d’infection des voies respiratoires chez les patients intubés?

– Quels sont les facteurs de risque de développement d’ulcères de pression?

– Quels sont les niveaux normaux de pCO2?

– Que feriez-vous si un patient avec FA décompense?

Comme vous le voyez, on peut vous poser des questions générales ou personnelles et vous interroger sur des cas cliniques. Je vous recommande d’utiliser un langage non-verbal, d’être sûr(e) de vous-même, de ne pas utiliser un vocabulaire trop complexe lors de la réponse et de montrer que vous êtes une personne qui sait faire son travail. Si vous avez des problèmes avec l’anglais lors de l’entretien, expliquez que vous travaillez à l’améliorer. Si vous ne savez pas répondre à une question, expliquez que vous cherchez des informations sur le sujet… Il y a une solution pour tout, ne vous inquiétez pas.

Notez que l’Angleterre a besoin de nombreuses infirmières. Si vous regardez bien, il y a beaucoup de demande dans le secteur des services à travers le pays anglais. S’il est vrai que les soins infirmiers sont plutôt dans le secteur “santé”, faire en sorte que le patient soit nourri et soigné sont des fonctions que de nombreux autochtones ne veulent pas effectuer.

Par conséquent soyez conscient de votre valeur. Vous êtes formé(e) dans un pays européen, avec l’un des meilleurs programmes de formation des infirmières. Votre profession a de la valeur parce que vous comblez un besoin.

6. C’est parti!

Après les entretiens, si l’on vous propose un emploi, n’oubliez pas que vous devez joindre au moins deux références de vos anciens superviseurs. Si vous ne disposez pas d’expérience de travail, les tuteurs que vous avez eus pendant vos études pourront vous fournir des lettres de référence de même valeur.

Ces références sont généralement des lettres de recommandation ordinaires, bien que certains hôpitaux demandent des lettres de deux à trois pages, un peu plus complètes que celles dont vos référents ont l’habitude, et qui doivent être envoyées directement à l’hôpital. En France, nous ne sommes pas très habitués à cela, mais au Royaume-Uni elles sont très courantes. Ah, les Anglais… Soit dit en passant, choisissez vos référents avec soin et n’oubliez pas de leur apporter une bouteille de vin : c’est toujours apprécié.

L’ensemble du processus de l’entretien jusqu’à ce que vous commenciez à travailler dure généralement de 2 à 3 mois. Notez qu’avant de commencer à travailler, vous aurez probablement à passer par des enquêtes de routine de l’hôpital, les antécédents médicaux, etc. En outre, vous aurez à prendre place dans la cohorte des infirmières qui commenceront dans le groupe de l’hôpital.

Et en moins de temps que vous ne le pensiez en atterrissant en pays anglais, vous vous retrouverez à l’hôpital avec de nouveaux camarades, bénéficiant d’un contrat à durée indéterminée, d’un salaire en livres et de possibilités de carrière inégalées.

Eh bien, voilà la marche à suivre pour être une infirmière en Angleterre. Ces 6 étapes vous permettront d’atteindre la réussite professionnelle et peuvent changer le cours de votre vie pour toujours. A vous de prendre des les choses en main, arrêtez de vous trouvez des excuses et allez-y ! Vous pourrez vous améliorer à la fois personnellement et professionnellement, dans un pays où il y a des chances égales pour tous. Ou alors vous serez une “infirmière scooter”, un “par-ci par-là” qui ne bénéficie pas de la stabilité de l’emploi ; et si vous êtes au chômage… n’acceptez que les substitutions !

Je tiens à remercier mon ami Javier pour son aide dans la rédaction de cet article. Et vous savez, vous pouvez à améliorer l’article en postant un commentaire!