Poster mis à jour julio 2016

Faire du vélo à Londres

velo londres

Point fondamental : Londres a énormément de trafic sur ses routes, comme vous le savez sûrement, il ne faut donc pas oublier le casque. Je ne plaisante pas. C’est pour garder la vie sauve, ce n’est pas une façon de parler.

Le gilet réfléchissant est également une bonne idée. Il est important de se rappeler qu’une voiture est une voiture, au Royaume-Uni comme en France, et est aussi dangereuse. Rappelez-vous également qu’elles circulent dans un sens opposé au nôtre.

Maintenant que nous avons clarifié ce point, nous allons parler de vélo en ville. La ville de Londres s’est grandement préoccupée de ses cyclistes, et a fait des efforts pour élargir ses pistes cyclables et ses systèmes de location.

Sur le site de Transport For London, qui s’occupe de tous les transports publics de la ville, on peut trouver suffisamment de ressources. Vous trouverez par exemple un planificateur d’itinéraires, que vous pouvez également utiliser pour les autres types de transport public.

Se déplacer en vélo à Londres

Il existe un service de location, les vélos Santander (ainsi appelés parce qu’ils ont le logo de la banque sur le garde-boue arrière), que vous pouvez emprunter pour de courts trajets. Ils sont également appelés “Boris bikes”, en l’honneur du maire Boris Johnson.

Si vous avez une adresse postale britannique, vous pouvez vous inscrire pour une station en particulier. Il suffit de vous inscrire sur le site de Santander Cycles, dont vous pouvez retrouver l’adresse sur le site Internet de Transport for London.

Ce système n’est pas réservé aux résidents de Londres. Si vous êtes seulement là pour faire du tourisme, en Erasmus ou autre, vous pouvez l’utiliser aussi. Un utilisateur occasionnel n’a qu’à se rendre à la station avec sa carte de crédit pour débloquer l’accès au vélo.

Comment louer des vélos publics à Londres

Itinéraires de cyclisme à Londres

Maintenant qu’on a vu tout cela, on va s’intéresser aux meilleurs itinéraires adaptés pour le vélo, aussi nombreux et riches en contrastes que cette ville.

1. Route des parcs royaux

regents_park_470x342

Ces parcs sont entourés par de nombreuses voies vertes, très agréables et rafraîchissantes pour les cyclistes. Vous pouvez parcourir toutes les routes. Certaines sont même faites spécialement pour les cyclistes. En fait, c’est ce qui se passe dans tous les parcs, à l’exception de Primrose Hill (au nord de Regent’s Park).

Les parcs royaux de Londres sont : Bushy Park, Green Park, Greenwich Park, Hyde Park, Kensington Gardens, Regent’s Park, Richmond Park, Saint-James Park.

2. Route de la Tamise

River-Thames-537x355

La rivière qui traverse Londres est très longue et n’a aucun trafic sur ses rives. La plus grande part des itinéraires cyclables de la Tamise est en fait sur le Thames Path National Trail. Par contre, certaines parties ne sont pas accessibles en vélo. Le mieux est d’aller vérifier sur Internet où sont les parties cyclables.

La Tamise est également un itinéraire culturel, d’une distance de 17 miles, 27 kilomètres environ, au long duquel on en apprend beaucoup sur l’histoire fluviale et maritime de la ville. Le lien qui précède vous donnera toutes les informations nécessaires à ce sujet.

3. Les canaux

kings-cross-development-26

La ville est pleine de canaux et de cours d’eau. Beaucoup d’entre eux sont très populaires parmi ceux qui utilisent le vélo tous les jours. Sur le site du Canal & River Trust, vous trouverez beaucoup d’informations, mais aussi des conseils sur les meilleures façons de parcourir ces routes.

4. Lee Valley

explore-lee-valley

Cette vallée est située au nord-est de Londres. C’est un excellent endroit pour s’adonner au vélo : pas moins de 27 miles de randonnée vous attendent (environ 43 km, si vous n’êtes pas encore habitué(e) au système impérial).

5. Wandle Trail

images

La rivière Wandle est située dans le sud-ouest de la ville, dans ce qui était une zone de grande activité industrielle. Maintenant, il s’agit d’un domaine qui est presque entièrement fermé à la circulation, de sorte que vous pouvez circuler à vélo sans danger. La route longe la rivière et relie les districts de Wandsworth, Merton, Croydon et Sutton.


 

Ce ne sont que quelques exemples. Si vous voulez parcourir d’autres itinéraires, vous pouvez utiliser le site Internet Transport for London ou même créer vos propres parcours.

Vélos dans les transports publics londoniens

Voici une question délicate pour les cyclistes : comment voyager avec son vélo d’un endroit à un autre. Eh bien, les vélos pliants peuvent être emmenés sans problèmes dans toute les ligne de métro, les river buses, tous les trains locaux de Londres, le DLR et le tramway. Et si le conducteur le permet, vous pouvez également monter dans le bus.

Pour les vélos non pliables, c’est une autre histoire. Selon l’heure de la journée, ils ne peuvent pas être transportés dans certaines parties du réseau de métro. TFL met à la disposition des cyclistes cette carte pour voir où vous pouvez transporter votre vélo non pliable sans problèmes.

Dans le DLR,  on peut entrer avec son vélo hors des heures de pointe en semaine (jusqu’à 7h30, de 9h30 à 16h00 et après 19h00), toute la journée le week-end et les jours fériés, ainsi que pendant les bank holidays, qui sont les jours fériés londoniens calqués sur ceux des banques. Par mesure de sécurité, les vélos ne sont pas autorisés à la station Bank.

Dans l’Overground, vous pouvez transporter votre vélo de 7h30 à 09h30 et de 16h00 à 19h00 du lundi au vendredi, sauf les jours fériés pour lesquels le transport est illimité.

Pour les river buses, faites la même chose que pour les vélos pliables dans les bus: demandez au chauffeur. Que vous puissiez monter ou non dépend de son bon vouloir.

Eh bien, avec ces conseils, vous pouvez pédaler l’esprit tranquille, non seulement pour parcourir Londres en tous sens, mais aussi pour profiter de journées entières pour faire de grandes balades.

 

Nous espérons que cet article vous a été utile. Si vous voulez proposer des itinéraires et des promenades, vous pouvez le faire dans les commentaires, et si vous l’avez trouvé intéressant n’hésitez pas à ‘liker’ sur Facebook.