Devenir Avocat au Royaume-Uni

Post mis à jours le 
Devenir Avocat au Royaume-Uni

Il fallait que vous choisissiez le chemin le plus difficile pour travailler à l’étranger pas vrai ?! La profession d’avocat est l’un des domaines les plus dur pour exercer hors de son pays mais si votre rêve est réellement de devenir avocat au Royaume-Uni… Pas d’inquiétude, nous allons tout vous expliquer !

Pour commencer, comme avocat vous devez certainement savoir que les lois sont différentes au Royaume-Uni. Il vous faudra donc apprendre une nouvelle législation, une autre forme de bureaucratie et de faire les choses. Des choses qu’en tant qu’avocat il vous est nécessaire de connaître. Tout cela ne doit pas vous surprendre si vous avez atterrit ici mais comme dit le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir.

Le plus grand défi que vous allez devoir relever est la différence qu’il existe entre l’enseignement dans les écoles de droit britanniques et le votre car chaque programme dépend de la législation locale, chaque nation possédant son propre Droit.

Dans cet article nous vous expliquerons ce qu’il faut faire pour devenir avocat au Royaume-Uni et quelles sont les différences avec la France.

Devenir avocat : Différences entre la France et le Royaume-Uni ?

Nous allons commencer par le commencement. Quelles sont les différences entre être avocat en France et être avocat au Royaume-Uni ?

Devenir avocat au Royaume-UniPremièrement, le système anglo-saxons, connu sous le nom de Common Law, est élaboré par les juges, et non par les politiques, sur la base des cas précédemment jugés. Vous avez surement déjà vu dans les films lorsque la défense invoque « le procès de X contre Y en telle année et duquel est sorti tel jugement » ? Et bien c’est exactement la même chose.

Sur le plan technique on parle de « jurisprudence ou règle du précèdent »

En France cependant, nous appliquons une tradition de Droit Civil, Civil Law : Un droit que nous avons hérité de la Rome Antique et qui applique la loi établit par le pouvoir législatif, et non le pouvoir judiciaire. C’est pour cela que les juges doivent s’en tenir aux normes et au organisations gouvernementales.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais système mais ces différences sont essentielles et il est important de les connaître au moment de traverser le Canal de la Manche pour devenir avocat.

Deux types d’avocats : le barrister et le solicitor

Chacun se charge d’une partie différente du travail :

Le barrister est l’avocat habituel que nous connaissons tous, celui qui se charge de représenter les personnes physiques et juridiques et plaide devant les tribunaux. C’est une tâche considérable pour un avocat français car il doit connaître non seulement la législation mais aussi les procédures et les antécédents relatifs à la jurisprudence de la Common Law.

De l’autre côté, le solicitor, dont la fonction est plus celle d’une conseillé extra juridique. Il s’occupe de préparer la documentation, obtenir les preuves et, parfois, représenter son client devant les tribunaux d’instance et les cours d’appel. Mais dans la majorité des cas, il fait figure d’appui au barrister pour l’aider à préparer la défense devant les tribunaux.

Devenir avocat au Royaume-Uni

 

Quelles études pour devenir avocat au Royaume-Uni

Tout dépend d’où vous voulez exercer au Royaume-Uni. Un étudiant en droit n’apprend pas la même chose en Angleterre, au Pays de Galles ou en Ecosse. Alors imaginez si vous avez fait vos études dans un autre pays. Mais nous allons commencer par le début :

Si vous avez étudié en Angleterre ou au Pays de Galles

Pour pouvoir travailler comme solicitor ; poste le plus simple, et pouvoir vous enregistrer à la Solicitor Regulation Authority (SRA), vous devez remplir certaines conditions :

  • Avoir un Master de Droit
  • Etudier ou avoir étudié le Legal Practice Course (LPC), un cursus obligatoire de trois années.
  • Faire un stage de deux ans appelé training contract. Il est toujours supervisé par un solicitor professionnel.

Il existe une seconde option pour ceux qui n’ont pas étudié le droit mais veulent tout de même s’y consacrer. Avant d’entrer au Legal Practice Course, les intéressés doivent passer par un cursus de remise à niveau s’appelant le Common Professional Examination o Graduate Diploma in Law. Il s’agit en fait d’un Master pour pouvoir ensuite accéder au LPC et au stage.

Cette remise à niveau se fait normalement par le biais d’établissements privés bien que certaines Universités publiques le proposent aussi dans leurs programmes comme Cardiff, Sheffield ou la toute nouvelle Oxford Brookes (qui fait partie d’Oxford)

Si vous avez étudié en Écosse

Le processus est quasiment le même à la différence qu’il faut en plus connaître la législation écossaise sachant que dans la majorité des cas elle est propre à l’Écosse et n’a rien à voir avec ses voisins.

Il faut donc remplir ces trois conditions :

  • Être titulaire d’un Master en Droit d’une Université écossaise
  • Obtenir le LPC
  • Avoir fait un stage dans une agence

Si vous avez étudié en France ou dans un autre pays de l’Union Européenne

Dans ce cas-là le Qualified Lawyers Transfer Scheme (QLTS) est nécessaire. Cette série de tests permet de valider votre diplôme de Master en Droit pour travailler comme solicitor au Royaume-Uni. Mais cela n’a rien de facile et il faut bien préparer les tests avant de se présenter :

  • Vous devrez avant toute chose vous procurer le Certificate of Eligibility, qui vous sera remis par la SRA en leur fournissant toute la documentation nécessaire prouvant que vous avez réussi les examens pour devenir avocat dans votre pays. Ce certificat n’est valable que cinq ans.
  • Les tests se divisent en deux examens :
    • Le Multiple Choice Test, un examen de 180 questions sur la Common Law et sa théorie.
    • L’Objective Structured Clinical Examination, le plus gros morceau. C’est la partie pratique de l’examen avec rédaction de textes en anglais, défense d’un cas, utilisation de la jurisprudence. Cet examen demande énormément de préparation.
  • Si vous réussissez les tests vous n’aurez plus qu’a vous inscrire sur les registres de la SRA.

Pour obtenir le QLTS vous devez contacter Kaplan QLTS, qui est à ce jour la seule instance autorisée à le délivré.

Autres options pour devenir avocat au Royaume-Uni

Si tous ce que nous venons de voir vous paraît trop difficile ou que tant de préparation vous semble trop fastidieuse avant de pouvoir intégrer le marché du travail, il existe d’autres options qui peut-être attireront votre attention :Devenir avocat au Royaume-Uni

  • Travailler pour des cabinets français qui n’appliquent que la législation française, pour des clients britanniques ayant des intérêt en France par exemple.
  • Travailler pour le département légal d’une banque : ou travailler dans les département appelés compliance. Les opportunités sont nombreuses, vous devez juste être très à cheval sur les changements dans la législation.
  • Trouver un poste de paralegal assistant : On trouve ce genre d’offres sur les portails en ligne spécialisés et elles ne demandent parfois pas d’avoir le statut d’avocat. Avec un peu de chance vous pouvez entrer dans le monde des affaires ou de l’économie comme accesseur légal. Cherchez ce qui peut vous différencier des autres, comme par exemple votre connaissance du français.

Comme vous pouvez le voir ce n’est pas une petite affaire que de vouloir devenir avocat au Royaume-Uni, les britanniques prennent cela très au sérieux. Cependant nous vous encourageons à tenter l’expérience.

Si vous souhaitez apporter plus d’informations, vous pouvez bien sûr le faire en laissant un commentaire !

Avez-vous aimé cet article?
Commentaires